Jump menu

Main content |  back to top

Même si dans notre secteur nous n'utilisons pas énormément d'eau, nous voulons apporter une contribution.

Par exemple, à la raffinerie Shell de Geelong, en Australie, pays qui souffre souvent de sécheresses, nous avons terminé un projet de 46 millions de dollars en 2007 qui a permis de réduire notre utilisation d'eau de 110 000 mètres cubes par an - une quantité suffisante pour pourvoir aux besoins annuels de plus de 650 foyers à Geelong.

Les changements apportés incluaient la récupération et la réutilisation de la vapeur au cours du procédé de fabrication, et l'amélioration des systèmes de détection et de réparation des fuites dans les conduites.

À Pearl GTL, la plus grande usine du monde de GTL (Gas to Liquids) que nous
construisons dans le désert du Qatar, en partenariat avec Qatar Petroleum, la gestion de l’eau a été intégrée dès l’étape de la conception. Quelque 12 millions de mètres cubes d'eau par an seront produits principalement par la réaction chimique transformant le gaz naturel en produits GTL.

Pearl GTL sera équipée d'une installation de traitement des effluents ultra-perfectionnée qui nettoiera ce sous-produit à un niveau si élevé qu'il pourra être réutilisé pour alimenter l'usine en vapeur, en eau de refroidissement et pour répondre à d'autres besoins. Ainsi, l'usine ne tirera pas d'eau douce de cette région extrêmement aride, et aucun effluent ne sera rejeté dans le milieu naturel, à terre ou dans la mer.

Grâce à notre participation aux tables rondes sur les biocarburants durables et
l'huile de palme durable, nous continuons à approfondir nos connaissances afin de mieux comprendre les conséquences de l'augmentation rapide de la demande en biocarburants de transport en termes d'utilisation de l'eau.