Jump menu

Main content |  back to top

1. Comment le prix du carburant est-il composé ?

Le prix d’un litre d’Euro 95 se compose de trois parties. A savoir le prix d’achat du produit, les accises et la TVA, et une marge. Voici une brève explication par partie:

Le prix d’achat du produit. A savoir les changements de prix ont un effet sur les changements à la pompe, tant à la hausse qu’à la baisse. Les prix d’achat sont entre autres influencés par l’offre et la demande mondiale des produits pétroliers raffinés, le cours du dollar et, à long terme, par le prix du pétrole brut.

Shell vend plus de carburants qu’il n’en produit en raffinerie et achète dès lors la majorité de ses carburants de base. Pour en faire des carburants spéciaux, Shell ajoute ensuite plusieurs additifs qui en améliorent la qualité. Tous ces ingrédients évoluent dans un marché mondial libre et Shell paie des prix du marché internationaux.

Les accises et la TVA. Par litre d’essence vendu, les pouvoirs publics encaissent un montant fixe d’accises. Sur le prix global à la pompe, 21 % de TVA sont ajoutés. Le 1er janvier 2013 le prix moyen à la pompe était composé pour plus de la moitié d’accises et de TVA.

La marge. Quel que soit le prix de l’essence, la marge s’élève à quelque 17 centimes.

2. Quelle est la marge de Shell en plus des coûts de production ?

Quel que soit le prix de l’essence, une marge de 16 centimes est prévue. Celle-ci sert à couvrir tous les coûts depuis la raffinerie jusqu’à la vente effective (distribution, frais de marketing, de personne, de location de la station, etc.).

Les éventuelles remises à la pompe sont également comprises dans ces 16 centimes. La marge brute moyenne de Shell Belgique est de 1 à 1,5 centimes le litre.

3. Quels sont les éléments à la base des modifications ?

Le prix de l’essence se compose de trois parties (prix d’achat, accises et prélèvements et marge). La marge est toujours d’environ 17 centimes, quel que soit le prix de l’essence. La partie des accises est en principe aussi toujours fixée pour un an. La TVA (21 %) varie en fonction du prix final à la pompe.

C’est donc le prix d’achat du produit qui contribue pour les variations du prix à la pompe. De nombreux facteurs influencent ce prix d’achat. Par exemple, l’offre et la demande mondiales des produits pétroliers raffinés, le rapport entre le dollar et l’euro, les tensions politiques dans le monde et bien entendu à long terme, le cours du prix du pétrole brut.

Etant donné que Shell (tout comme de nombreuses autres compagnies pétrolières) vend plus d’essence qu’elle n’en produit en raffinerie, Shell dépend du marché international pour les produits pétroliers.

4. Qui définit les prix à la pompe et pourquoi y a-t-il des différences de prix ?

La plupart des stations Shell avec personnel en Belgique disposent d’entrepreneurs indépendants appelés dealers/distributeurs. Ils définissent les prix de vente. Shell définit le prix dans ses propres stations.

Toutes les stations Shell sont bien entendu confrontées avec un prix d’achat du produit. Comme nous pouvons le lire dans la structure de prix, la majeure partie du prix de l’essence est « une donnée fixe », avec une marge de 17 centimes devant couvrir tous les frais (et le bénéfice brut) de la raffinerie à la vente.

Chaque station a une structure de coûts propre. En combinaison avec les facteurs locaux tels que, par exemple, les bénéfices d’un car-Wash, les ventes dans le shop ou d’autres activités connexes, c’est à l’entrepreneur local à aboutir à un prix concurrentiel. Cela explique également les différences entre les stations Shell en Belgique.

5. Pourquoi les prix sur l’autoroute sont-ils plus chers que sur les autres routes ?

Chaque station a une structure des coûts propre. Ceci est dû à une multitude de facteurs ; par exemple : location du terrain et licences, mais aussi facilités par type de station et heures d’ouverture souvent plus longues le long des autoroutes.

En fait, avec toutes ses stations-services (le long des autoroutes, dans et en dehors des agglomérations et Shell express), Shell est à même d’aider correctement chaque client en lui proposant des carburants de qualité supérieure au meilleur prix, le tout agrémenté du fameux service Shell.

6. Pourquoi y-a-t-il si peu de différence de prix entre le prix des carburants des compagnies pétrolières ?

Les différences relativement restreintes entre les différentes stations-services en Belgique s’explique. Quasi 2/3 du prix à la pompe se compose en effet d’impôts. C’est pareil pour tous. Le prix d’achat (quasi 1/3 du prix à la pompe) est comparable.

Ce prix d’achat est en effet basé sur le commerce international en produit pétroliers. Bien entendu, il existe des petites différences au niveau des conditions d’achat, mais toutes les parties sont confrontées aux mêmes développements sur le marché, comme, par exemple, le cours dollar-euro, les tensions politiques dans le monde et l’offre et la demande.

La différence se situe dans la partie que Shell Belgique appelle la marge : les 17 centimes qui prend en charge tous les frais depuis la raffinerie jusqu’à la vente (distribution, marketing, fonctionnement des stations, etc.). Les éventuelles réductions à la pompe font également partie de cette marge.

7. Pourquoi les prix des carburants ont-ils augmenté à ce point ces dernières années ?

Les prix des carburants ont en effet augmenté à la suite de la forte augmentation du prix du marché international de l’essence. La demande croissante de produits pétroliers raffinés, surtout en Chine et en Inde, les limites de la capacité de raffinage, la demande des produits liés aux saisons et la spéculation du marché en sont les principales origines.

Ci-dessous, un aperçu des cotations moyennes Platts (FOB Rotterdam) depuis 2002.

Platts
Année Cotation moyenne Platts (FOB Rotterdam) par tonne (Euro 95)

2002 $246
2003 $294
2004 $395
2005 $529
2006 $619
2007 $698
2008 $837
2009 $569
2010 $731
2011 $977
2012 $1029
2013 $987 (jusqu’au 31-10-2013)

8. Pourquoi les prix des carburants sont-ils plus bas dans certains pays que dans d’autres ?

La comparaison du prix des carburants n’aboutit hélas pas toujours aux conclusions correctes. Et parfois, on confond les pommes et les poires. Ou la manière dont les chiffres sont composés est peu scrupuleuse. L’utilisation de tels chiffres et l’interprétation des différences de prix constatées demande un soin tout particulier.

Les différences de prix avec l’étranger peuvent quasi toutes s’expliquer par les différences d’accises, les prélèvements et la TVA. Le prix belge des carburants « nus » (prix sans accises, prélèvements et TVA) sont conformes à ceux des autres pays européens.

Les différences réelles entre le prix « nu » en Europe sont minimes et s’expliquent facilement. Quelques exemples de facteurs influents sont : les revenus des activités accessoires des propriétaires de stations-services (vente d’alcool dans le shop), persévérance moyenne par station, pourcentage de bio composant dans le carburant et coûts du personnel ou location du terrain sur lequel la station est exploitée.

9. Pourquoi Shell V-Power est-il plus cher que l’essence et le diesel ?

Nos carburants premium présentent une qualité supérieure aux carburants standards et ont des additifs spéciaux pour des prestations améliorées du moteur. Ce qui explique que le prix de revient et le prix final sont également élevés. Vous trouverez plus d’informations sur les avantages de Shell V-Power sur ce site.

10. Les prix sont-ils spécialement augmentés les vendredis et les longs week-ends et les vacances ?

Non. Shell veille à une politique des prix cohérente et transparente. Cela signifie que les changements au niveau du prix d’achat du produit sont calculés dans le prix à la pompe de manière cohérente.

La demande de produits pétroliers spécifiques est influencée par les saisons. Surtout aux Etats-Unis, en Europe et au Japon, la demande en diesel augmente en hiver ainsi que le kérosène pour chauffer les maisons et les bureaux.

En été, la demande en essence augmente parce que les gens roulent davantage en voiture. Les consommateurs ont tendance à consacrer une attention accrue aux prix des carburants avant un long week-end ou des vacances parce qu’ils roulent davantage en voiture et font davantage le plein.

11. Pourquoi augmentez-vous plus souvent le prix que vous n’appliquez des diminutions ?

Shell veille à une politique des prix cohérente et transparente. Cela signifie que les changements dans le prix d’achat du produit sont calculés de manière cohérente dans le prix à la pompe. Hélas, les diminutions de prix ne bénéficient pas toujours d’une bonne visibilité dans les médias, contrairement aux augmentations.  

Page Outils